Quel est ce mécanisme d’autoréparation de la peau ?

Lorsque la peau est endommagée ou altérée, de nombreux mécanismes chimiques et cellulaires sont utilisés pour la réparer. Ce processus s’appelle la cicatrisation. Cela peut laisser des marques disgracieuses sur la peau. Heureusement, les progrès technologiques de la médecine esthétique permettent actuellement de réduire tout au moins les formes de cicatrices. Cependant, tous les types de cicatrice nécessitent des soins appropriés. Les cicatrices les plus classiques sont celles décrites comme blanches ou plates. Ils sont facilement absorbés et ne nécessitent pas de soins particuliers. Les cicatrices dites atrophiques correspondent généralement à des traces de maladies cutanées comme l’acné ou la varicelle. Les cicatrices hypertrophiques qui forment des cloques sont courantes sur les brûlures et les peaux foncées. Finalement, la cicatrice chéloïde gonflera également et s’étendra au-delà de la cicatrice d’origine. Ils correspondent à la prolifération dermique.

Quels sont les accidents qui blessent le plus ?

Les blessures n’arrivent pas qu’aux autres, elles surviennent souvent quand on s’y attend le moins. Le doigt frappé par un marteau et une entaille de couteau à la cuisine sont des blessures qui font mal. Malheureusement, tellement d’accidents mineurs et majeurs courants peuvent toucher chaque membre de la famille. On peut alors être blessé sans trop de mal et se soigner avec une crème cicatrisante. Les chutes sont en général à l’origine des blessures domestiques. Mais nombreux se coincent encore les doigts en fermant leur porte. Cela arrive lorsque l’on est distrait ou que l’on pense à autre chose. Les morsures d’animaux sont également plus fréquentes que l’on pense et doivent recevoir des soins particuliers. Il y a en effet un risque potentiel de maladie ou de malaise, avec ce genre de blessure. D’une simple allergie aux piqûres s’insectes à la rage avec une morsure de mammifère, il ne faut jamais sous-estimer une morsure.

Comment réagir sur quelle partie du corps blessée ?

Les blessures sur les différentes parties du corps ne se soignent pas tous de la même manière. 

Blessure à la tête

Les blessures sur le crâne sont dangereuses et les symptômes de graves traumatismes crâniens peuvent n’apparaître que très tard. Une chute ou un coup à la tête peut provoquer ce type de blessure. La douleur se ressent tout de suite et il peut s’ensuivre des réactions inhabituelles telles que l’étourdissement, une vision affectée. Pour le saignement la compresse stérile ne doit pas être pressée contre la blessure. Il faut vérifier si la victime réagit normalement, si elle est bien consciente. Appeler les secours est plus que conseillé.

Les coupures graves

Une coupure est profonde lorsque les deux bords sont éloignés et que la plaie est grande ouverte. Les tendons, les muscles, les ligaments, les nerfs, les vaisseaux sanguins et même les os peuvent être touchés, en particulier au niveau des doigts et des mains. Dans de tels cas, appelez les services d’urgence. Les coupures aux articulations, au visage, aux mains ou aux pieds sont souvent plus graves qu’ailleurs. Pour bien comprendre la gravité de la blessure, il est également important de mesurer l’impact sur la personne blessée.

Les coupures bégnines

En cas de saignement, appliquez une pression avec une compresse sèche jusqu’à ce qu’il s’arrête. S’il y a des corps étrangers dans la plaie, ils doivent être retirés. La zone touchée nécessite un nettoyage de toutes les particules qu’elles peuvent retenir. Ces débris deviennent non seulement une source d’infection, mais empêchent également une bonne cicatrisation. Lavez soigneusement la coupure avec de l’eau savonneuse ou de l’antiseptique. L’utilisation de peroxyde d’hydrogène peut aider à prévenir l’infection. Évitez l’alcool et l’eau de Javel concentrée qui sont nocifs. Ils peuvent également provoquer des douleurs intenses et retarder la guérison.

Les ampoules

Les travaux manuels ou une longue marche peut rapidement créer de vilaines ampoules. La peau des mains et des pieds est si fine que les cloques éclatent souvent. La douleur survient après que l’eau a été évacuée des tissus. Nettoyez soigneusement la zone blessée. Ensuite, appliquez un bandage serré, mais respirant. Dès qu’une cloque douloureuse apparaît, elle peut être retirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *